Je possède des terres. Comment y démarrer une entreprise rentable ?

Je possède des terres. Comment puis-je y démarrer une entreprise rentable ? C’est la question récurrente aussi bien de la diaspora que de ceux qui vivent sur le continent. J’ai donc pensé écrire un article sur comment démarrer une entreprise de manière rentable en utilisant votre terre.

 

Comment démarrer une entreprise rentable avec la terre?

Permettez-moi de vous présenter des concepts d’approches non traditionnels et plus créatifs qui répondent aux demandes croissantes actuelles dans nos économies émergentes. Les concepts traditionnels servent des marchés bien établis, qu’il est parfois plus difficile de pénétrer en tant que nouvelle entreprise, car la concurrence est plus grande. Tandis que les idées créatives vous permettent de vous tailler une place et de vendre plus rapidement, même en tant que nouveau venu. Certes les deux concepts peuvent vous mener vers le succès, mais l’approche créatif vous permet de vous positionner beaucoup plus rapidement.

Vous pouvez devenir un leader du marché même si vous ne commencez à servir qu’un petit créneau au début. Pourquoi, parce que vous avez peu de concurrence, pourtant la demande est là. Alors gardez cela à l’esprit lorsque vous lisez et travaillez sur votre concept d’entreprise.

Allons droit au but. Il existe trois secteurs de croissance dynamique en Afrique dans lesquels vous pouvez exploiter un terrain :

  1. L’agriculture
  2. L’immobilier
  3. Le Tourisme / loisirs

Je parlerai de l’immobilier dans un autre article consacré uniquement á ce secteur d’investissement. De même pour le tourisme et les loisirs. C’est pourquoi dans cet article, je n’aborderais que le secteur agricole.

Avant de commencer à réfléchir à un concept rentable pour votre terrain, je vous suggère de dresser une liste des avantages de votre terrain et de ses inconvénients, ce que vous êtes prêt á y investir pour le rentabiliser.

Tous ces facteurs déterminent la possibilité réelle de rentabiliser votre terrain et la manière de le faire. Cela dépend de la taille du terrain, du positionnement géographique, du climat, du sol, de l’environnement immédiat, des infrastructures, de votre capital, de vos compétences et de la motivation d’apprendre, et de ce que vous voulez créer. Donc, les conditions ne sont pas les mêmes pour tous les propriétaires fonciers, mais néanmoins je vous donnerai quelques conseils d’ordre général pour vous aider à trouver la meilleure option d’investissement pour vous. En énumérant les caractéristiques de votre terrain et en les analysant, vous pourrez mieux comprendre votre propre situation.

 

Utiliser vos terres à des fins agricoles

 

Produire et vendre

En Afrique, c’est la méthode conventionnelle d’utilisation de la terre. Vous cultivez quelque chose et vous le vendez.

Mais nous allons aborder ici une autre approche : au lieu de planter des cultures traditionnelles (où la concurrence est forte et les marges généralement faibles), vous vous lancerer dans des cultures non traditionnelles.

Vous pouvez certainement gagner un revenu décent avec les cultures traditionnelles, mais il n’empêche que la plupart des petits propriétaires terriens vendant leurs produits agricoles localement s’en sortent plutôt moyennement. Une telle stratégie ne vous mènera généralement pas loin. Les marchés traditionnels locaux sont souvent pauvres, vos marges sont faibles, les prix fluctuent ou vous dépendez d’intermédiaires. C’est la réalité de l’Afrique.

Mais vous avez un avantage certain : vous lisez ceci, ce qui signifie que vous êtes éduqué, que vous êtes capable d’accéder à Internet pour apprendre d’autres concepts et trouver de meilleures solutions, et que vous pourrez même vendre et établir des liens via des médias sociaux. C’est votre avantage, c’est gratuit, alors utilisez-le bien !

Avant de commencer, vous devez vraiment vous poser la question suivante :

1) Qu’est-ce que je produis qui est rentable ?

2) Quelle niche est-ce que je sers – qui sont mes acheteurs ?

Et il existe deux facteurs décisifs fondamentaux qui sont importants pour une entreprise agricole rentable:

1) Quelle qualité puis-je offrir ?

2) Quelle quantité est-ce que je peux livrer ?

Obtenir une production de bonne qualité en grande quantité est une entreprise extrêmement difficile pour une start-up, en particulier lorsque vos ressources sont limitées.

Si vous voulez réussir à lancer une nouvelle entreprise en Afrique en utilisant un terrain avec des ressources financières limitées, alors je pense que vous démarquer de la foule est votre moyen de rentabiliser rapidement une nouvelle entreprise.

 

Voici mes idées pour les concepts agricoles les plus rentables :

 

1. Produire quelque chose de rare pour un marché de niche local qui a un pouvoir d’achat croissant

Bien sûr, ce que vous plantez dépend fortement des conditions climatiques de votre région, mais je parle de quelque chose comme de l’ail gourmet, des tomates cocktail, des champignons, des fraises, des herbes « occidentales » populaires comme le basilic, l’aneth ou la ciboulette pour les restaurants haut de gamme. , hôtels et supermarchés pour la classe moyenne supérieure. Tous sont des segments de marché en croissance rapide en Afrique à l’heure actuelle. Il y a tellement plus de choses que vous pouvez produire, mais j’ai choisi des cultures à croissance rapide qui vous permettent de commencer à vendre en quelques mois, pas en plusieurs années. La stratégie que vous utiliseriez est de vous concentrer sur des cultures de grande valeur qui ne sont pas (ou très peu) disponibles dans votre pays. Vous trouverez donc certainement des acheteurs dans votre créneau.

Plus tard, vous pourrez même aller plus loin et ajouter de la valeur en procédant à des transformations simples. Vous pouvez par exemple produire de la marmelade à partir des fraises dans votre cuisine et la vendre en tant que marque locale. C’est tellement simple de le cuisiner, il suffit de demander á Google ! La plupart des marmelades que j’ai mangées en Afrique sont d’une qualité terrible et elles sont importées. Commencez petit et n’oubliez pas que bon nombre d’entreprises agroalimentaires du monde ont démarré dans des cuisines privées !

Vous pouvez également sécher une sélection d’herbes européennes, les mélanger et les qualifier d’herbes en Provence ou de « Saveur d’Italie ». Les hôtels haut de gamme, les restaurateurs et les consommateurs en Afrique veulent se démarquer et ils veulent essayer de proposer différents mets de bonne qualité – et c’est là que vous intervenez.

 

Avez-vous une industrie cosmétique déjà bien établie dans votre pays ?

Si oui, vous pouvez envisager de cultiver de la lavande ou de l’Aloe Vera. Les deux poussent parfaitement dans des conditions tropicales et sont utilisés dans les parfums, les savons, les crèmes, les lotions de lavage, etc. L’Aloe Vera pousse à l’état sauvage dans de nombreuses régions d’Afrique semi-aride, mais vous pouvez le cultiver, le transformer et le vendre. Je parle des deux, parce qu’ils ne sont pas couramment utilisés dans l’industrie cosmétique en Afrique (qui se développe également !), C’est pourquoi il faut avant tout prendre la tête dans un nouveau créneau. N’oubliez pas que cela vous permet d’entrer plus rapidement sur les marchés de l’agriculture et de l’alimentation sous forme de petite entreprise. Et vous serez la personne à qui s’adresser pour ce créneau particulier.

 

2. Créer une coopérative d’agriculteurs pour l’exportation

Si vous souhaitez produire pour l’exportation et que votre terre n’est pas assez grande, créez une coopérative avec d’autres agriculteurs et horticulteurs ou établissez des partenariats mutuels. Vous pourriez convaincre d’autres personnes de votre région de rejoindre votre nouveau projet. Toutefois, il est souvent difficile de rompre avec les méthodes traditionnelles, alors assurez-vous de disposer de suffisamment de preuves pour démontrer le potentiel énorme de votre nouvelle idée d’entreprise lorsque vous la présentez. La démonstration est ce à quoi les Africains répondent très bien.

 

Agriculture pour l’exportation

Encore une fois, si vous êtes une nouvelle start-up et que vous devez être en mesure de vendre rapidement vos produits, je me concentrerais sur les cultures de niche à croissance rapide que j’ai mentionnées ci-dessus pour vos partenariats.

Je suggère de mettre l’accent dans un premier temps sur le commerce sous-régional au lieu d’exporter vers l’occident. Parce que vous pouvez commencer à vendre avec des quantités et une qualité inférieure. Cela vous laisse le temps de développer votre entreprise et de vous lancer á grande échelle.

Comblez les lacunes dans l’industrie alimentaire et de la beauté au niveau régional, du moins pour le début. Pour une entreprise en démarrage, il sera beaucoup plus facile de distribuer vos produits en Afrique grâce à des échanges commerciaux rentables, car vous aurez peut-être un meilleur accès aux acheteurs régionaux et les réglementations en matière d’importation des aliments ne sont pas aussi strictes que pour l’Occident, par exemple.

Commencez par créer votre entreprise, développez-la, et envisagez ensuite l’exportation si vous souhaitez vous concentrer sur cela.

Bien sûr, il existe de nombreuses autres cultures que vous pourriez cultiver et qui prendraient plus de temps pour faire un profit, et qui peuvent être très lucratives si vous êtes prêt à consacrer du temps.

Si vous souhaitez produire pour le marché mondial, je vous suggère deux produits particuliers parmi la vaste gamme pouvant être produite pour l’exportation :

 

Le Cacao et le miel. 

Si le climat est favorable aux cacaoyers, par exemple, foncez, même s’il ne s’agit pas d’une culture traditionnelle dans votre pays. La demande mondiale de chocolat augmente rapidement et vous pourrez toujours vendre. Alternativement, vous pouvez même produire du cacao pour votre propre petite fabrique de chocolat (démarrez l’usine chez vous si vous devez le faire !). Faire du chocolat est très facile et cela vous permettrait de vendre votre propre marque de pralines ou de tablettes de chocolat à des marchés haut de gamme tels que les hôtels et les supermarchés de votre pays et de votre région.

Le miel est un autre produit très demandé pour le moment. Selon USAID, de 2005 à 2010, la production mondiale de miel a augmenté de 10%, contre 1,4 million de tonnes métriques en 2006, des pertes inexpliquées à grande échelle ont commencé à se produire aux États-Unis et dans l’UE, affectant ainsi l’offre mondiale. Le phénomène, appelé trouble d’effondrement des colonies (CCD), a provoqué une baisse de la production de miel et certaines entreprises européennes et américaines ont dû importer soudainement pour pouvoir continuer à s’approvisionner complètement. C’est un phénomène en cours, c’est donc un bon marché mondial à forte demande (la Chine en satisfait une partie). L’Éthiopie est actuellement le plus grand producteur de miel d’Afrique. De 2005 à 2010, sa production a augmenté de 26%, passant de 36 000 à 45 300 tonnes.

 

3. Produire des plantes pour jardins, parcs, hôtels, maisons

Oui, un autre créneau dans la plupart des pays africains ! Ne vous contentez pas de le produire, mais cherchez à devenir un des leaders sur le marché national des plantes d’aménagement paysager et de jardinage. En fonction de l’emplacement de votre terrain, vous pouvez même en faire un centre de jardinage populaire : un guichet unique pour les plantes de jardin, la terre fertile (que vous pouvez produire et emballer), les semis, les fleurs et les ustensiles de jardinage. Vous pourriez vous approvisionner sur les marchés locaux ou chez des habitants du village – et ensuite les vendre dans votre jardinerie.

Encore une fois, vous devrez vous démarquer des nombreux Africains assis à proximité de chantiers routiers vendant leurs semis et leurs plantes de jardinage. Le secteur de l’immobilier en Afrique est en plein essor et la plupart des maisons et immeubles ont des jardins qui ont besoin d’arbustes pour la clôture et la décoration. Les gens peuvent également vouloir apporter des fleurs ou des herbes (encore dans les pots) dans leurs jardins et leurs maisons pour la décoration ou la consommation.

De Fynne Nuresery en Afrique du Sud est une telle réussite. Ils sont partis de zéro avec seulement quelques centaines de plants dans une arrière-cour et cultivent maintenant des centaines de milliers de plantes de jardinage, car ils ont écouté ce dont les propriétaires avaient besoin.

 

4. Intégrez des services de formation ou de conseil sur votre terrain

Il s’agit d’utiliser votre terre de manière à maximiser la rentabilité et d’être suffisamment audacieux pour offrir de nouveaux aspects aux communautés locales. Lors de la création et de la gestion de votre entreprise, vous pouvez proposer des formations ou des services de conseil sur votre terrain. Peut-être êtes-vous un expert en matière de culture, de réglementation des exportations européennes ou de chaînes de valeur marchandes ? Si vous pouvez identifier un énorme déficit de connaissances dans votre région et que vous ajoutez une valeur réelle aux informations et aux connaissances que vous partagez, vous pouvez créer une entreprise de conseil ou de formation en même temps. Les personnes qui s’entraînent avec vous peuvent même commencer à vous vendre leurs produits, comme vous avez déjà des acheteurs.

Un commentaire sur “Je possède des terres. Comment y démarrer une entreprise rentable ?

  1. Bonjour,

    J’aime beaucoup votre article. J’aimerai savoir comment faire une étude sur le potentiel agricole d un terrain dont je dispose ( le terrain se trouve dans le sud de la Mauritanie) et moi je suis en France.

    Merci pour votre article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page