Se lancer dans l’élevage de poulet de chair

Présentation du projet

Dans la plupart des pays africains, l’élevage de poulet n’est pas suffisant pour repondre á la demande. D’oú l’interêt de plus en plus croissant d’Africains de saisir l’opportunité de se lancer dans l’aviculture, qui est une activité principale génératrice de revenus. De la gestion des ressources au choix de la race de poulet en passant par l’entretien du poulailler, il est important de connaître certaines règles pour se lancer dans ce projet. Ce projet consiste á démarrer un élevage de poulet de chair en zone péri-urbaine.

Il faut savoir qu’un poulet est produit en moyenne en 40 jours, notamment en ce qui concerne les poulets de chair. Même si l’élevage de la volaille ne demande pas de compétences particulières, il est toutefois necessaire, d’avoir une grande expérience pour réussir son projet. Du choix de la souche Qu’avez-vous besoin pour lancer un élevage de poulet de chair à la vente de poulets (vivants, abattus, fumés, …) il est important de connaître certaines astuces qui vont vous aider à réussir dans votre projet.

Qu’avez-vous besoin pour lancer un élevage de poulet de chair

Un terrain avec des installations aux normes

  • Choisissez votre terrain en zone péri-urbaine pour être assez proche d’une grande clientèle et avoir des facilités de livraison.
  • Construire des bâtiments aux normes en tenant compte de la luminosité, la ventilation et la facilité de nettoyage de ces bâtiments.
  • Équipez vos poulaillers avec abreuvoirs et mangeoires, litière, copeaux de bois et perchoir,
  • Prévoyez un local de transformation si nécessaire. Transformer vos poulets en produits alimentaires (surgelés,  fumés,  etc.) peut vous permettre de compléter vos revenus et surtout éviter des pertes.

Avoir une bonne race de poussins

  • Renseignez-vous sur les meilleures races  de poussins ainsi que leurs fournisseurs auprès des éleveurs dans votre zone.

Une alimentation de qualité pour votre volaille

  • bien nourrir ses poules permet une bonne ponte, qualitative et abondante.
  • L’alimentation doit être diversifiée, les quantités respectées.

Une hygiène rigoureuse

il faut s’occuper de l’hygiène des poulaillers et procéder à un nettoyage régulier au moins une fois par semaine. Il s’agit toutefois d’une activité assez peu gourmande en main d’oeuvre si les bâtiments ont été bien conçu.

Les étapes pour se lancer dans l’élevage de poulet de chair

  1. Faire une étude et analyser la demande dans la zone de vente visée.
  2. Choisir votre positionnement commercial: conventionel, bio, plein air, etc.
  3. Consulter les cahiers des charges des organismes certificateurs si vous souhaite vous lancer dans du bio,
  4. Identifier le terrain et les fournisseurs d’aliments et de poussins
  5. Lister les besoins de démarrage et les dépenses de fonctionnement
  6. Établir un plan financier avant de démarrer votre projet
  7. Elaborer les outils de communication et mettre sur pied un réseau de distribution

La rentabilité d’un élevage de poulet de chair

La rentabilité d’un élevage de poulet de chair dépend de plusieurs facteurs :

  • le coût des investissements de départ,
  • la taille de l’exploitation et des dépenses courantes
  • le coût d’achat des aliments,
  • le taux de perte (maladies, épidémies),
  • le prix de vente des poulets: la marge sera meilleure en vente directe au consommateur.

Notre avis sur ce projet

Le coût en investissement de demarrage
8 / 10
8/10
Les risques liés au projet
5 / 10
5/10
Les dépenses courantes
6 / 10
6/10
Le rendement
5 / 10
5/10

Nos conseils pour optimiser la rentabilité de votre élevage de poulet de chair

Dans les lignes suivantes, nous allons partager avec vous quelques grands principes utilisés par des éleveurs pour rentabiliser leurs investissements.

  1. Choix de la race

En Afrique, la plupart des éleveurs de poulets de chairs, utilisent la race « COBB 550 » pour ses bonnes performances. En plus de sa bonne qualité organoleptique, elle s’adapte très bien à notre environnement climatique. Il est à noter qu’en dehors des COBB, il y a également les souches HUBBARD et ROSS.

  1. Norme des bâtiments (poulaillers)

Pour l’élevage des poulets de chair, il faut noter que le bâtiment (poulailler) doit respecter une norme très importante. Il s’agit de la position du bâtiment par rapport au  sens dominant du vent. Une ventilation optimale du poulailler aura un impact positif sur vos poulets surtout à l’étape de croissance. Toujours à propos du poulailler, il est conseillé de mettre des coupeaux de bois au sol, pour réceptionner les fientes de vos poulets.

  1. Le choix de la formule alimentaire

Concernant l’alimentation, il faut toujours administrer un aliment équilibré à vos poulets selon leur âges ou étape d’évolution. Pour se faire, vous avez deux choix:

  • soit vous n’êtes pas connaisseurs ou vous ne voulez pas vous tracassez par rapport à la composition de l’aliment. Pour se faire, vous travaillez avec une provenderie avec des formules alimentaires prédéfinies et qui vous livre des sacs d’aliments en fonctions de l’âge ou phase de vos poulets (démarrage, croissance, finition).
  • Soit vous êtes connaisseurs, alors achetez les matières premières et composez vous-même vos aliments. Ici nous vous conseillons de savoir réellement ce que vous faites.

NB: Pour un Kw heure d’énergie perdue en termes de chauffage dans l’environnement des poussins, ces derniers consomment 4 fois l’équivalent de cette énergie. Donc moins vous chauffez vos poussins, plus ils vont manger, ce qui augmentera votre coût de production.

  1. La prophylaxie

La bonne santé des poulets est un facteur important de la réussite de votre élevage. A cet effet, un bon suivi réduit de façon drastique la mortalité des poulets.
La prophylaxie est donc l’ensemble des mesures qui permettent de mettre les poulets à l’abri des maladies. Elles sont de 2 ordres:

  • la prophylaxie sanitaire qui est l’ensemble des mesures de propreté: le nettoyage (poulailler, abreuvoirs, …) et la désinfection;
  • la prophylaxie médicale qui repose sur la vaccination et les traitements préventifs.
    La prophylaxie est menée sur la base d’un programme bien établi par votre vétérinaire.
  1. L’Âge d’abattage

Pour les poulets élevés dans les bonnes conditions (alimentations complètes et équilibrées, eaux potables dans les abreuvoirs, prophylaxie respectée, …), le constat fait est qu’ils atteignent facilement leurs poids moyens de 3kg en 45 jours, où ils sont prêts pour l’abattage.
Au-delà de cet âge, l’éleveur enregistre des pertes c’est à dire une baisse de son bénéfice.

  1. La présentation du produit pour la vente

Pour mieux vendre de nos jours, il faut travailler sur la présentation des produits à écouler. Soigner vos produits, travaillez sur la présentation des emballages qui vont contenir les produits pourqu’ils soient attrayants.

Chers éleveurs, en mettant en pratiques ces quelques principes, vous allez rentabiliser votre investissement.

Des outils pour gérer votre entreprise agricole (gratuit).

Mia-Business.com met à votre disposition des outils gratuits pour gérer votre entreprise agricole. Cliquez ici pour accéder à un modèle de plan financier gratuit pour votre élevage de volaille.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page